Code 8 : Partie II (2024) – Film sur Netflix. Critique : Une suite très méritante qui divertit et développe les deux personnages principaux

Code 8 : Partie II
Alice Lange
Alice Lange

Code 8 : Partie II est la suite de « Code 8« . Il met en scène Stephen Amell et Robbie Amell. Il est réalisé par Jeff Chan et peut être vu sur Netflix.

Aujourd’hui, on nous présente le deuxième volet d’un film qui, malgré son budget limité, a connu un énorme succès sur Netflix. Ce deuxième film reprend la formule du premier, avec un rythme et une esthétique similaires, mais avec de meilleurs effets, un budget plus élevé, et des intrigues identiques. Il est moins efficace en termes de surprise pour le récit dystopique qu’il présente, mais plus attrayant visuellement, améliorant ainsi le premier film.

Code 8 : Partie II
Code 8 : Partie II

L’intrigue

Dans un monde de robots, de crimes, de drogues et d’inégalités sociales, ceux qui sont nés avec des super-pouvoirs sont pourchassés. Les gardes robotisés ont été remplacés par des chiens robotisés, tout aussi meurtriers. La vie de Connor a changé : il vient d’être libéré de prison et veut repartir à zéro, en travaillant dans un centre communautaire et en aidant les autres. Pendant ce temps, la vie de Garrett a à peine changé, car il continue à profiter des faiblesses des autres pour son propre intérêt. Lorsque le frère d’une adolescente est tué par l’un des chiens robotisés, elle se retrouve dans le foyer d’accueil où travaille Connor, ce qui l’oblige à demander de l’aide à Garrett. C’est le début d’une aventure qui les opposera à nouveau l’un à l’autre.

À propos du film

Avez-vous aimé le premier film ? « Code 8 : Partie II » est très similaire et ne déçoit pas les fans du premier volet, en développant l’histoire et en offrant une deuxième partie divertissante qui suit les mêmes bases. Cette suite est un peu plus sombre, moins orientée vers un public adolescent, avec des personnages plus complexes et mieux développés, bien que l’aspect thriller ne soit pas aussi fort : le budget est plus élevé et les effets sont plus importants, éclipsant parfois l’intrigue. Comme on le sait, le film est interprété par deux frères, Stephen et Robbie Amell, qui jouent deux personnages opposés et font tous deux montre de leurs talents d’acteurs. Cette fois-ci, le film permet encore plus de prouesses d’acteurs, bien que l’accent soit toujours mis sur le cadre dystopique et les scènes avec des effets spéciaux. Ce n’est pas un film surchargé en termes de CGI, et malgré quelques scènes qui peuvent ressembler à un clin d’œil à « Matrix », le film parvient à rester fidèle à l’histoire plutôt que de s’appuyer uniquement sur les effets.

Notre avis

Un film qui plaira certainement aux fans du premier : il continue de divertir, c’est une suite digne de ce nom, et bien qu’il n’innove pas dans le genre de la science-fiction, il remplit ses objectifs avec brio.

Où regarder « Code 8 : Partie II »

Netflix

Code 8 : Partie II
Partager cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *