Nat King Cole

Nat King Cole
Musique MCM
Musique MCM

Nat King Cole est un légendaire pianiste et chanteur de jazz américain qui a contribué à définir une époque. Né en 1919, sa voix de baryton caractéristique et son piano jazz élégant et mélodique lui ont valu une grande notoriété et un grand succès. Ses succès tels que « Unforgettable », « Mona Lisa » et « The Christmas Song » sont devenus des classiques intemporels. Cependant, les réalisations musicales de Cole ont été accomplies en dépit des immenses barrières raciales et de la discrimination dont il a fait l’objet tout au long de sa carrière en raison de la couleur de sa peau. Pourtant, grâce à son talent, à sa persévérance et à son charme inébranlable, Cole a réussi à percer et à gagner le respect du public et de ses collègues musiciens. Bien que sa vie ait été tragiquement interrompue par un cancer du poumon en 1965, à l’âge de 45 ans, l’héritage musical de Cole perdure. Son style inégalé et ses interprétations pleines d’âme du jazz, de la pop et des ballades ont fait de lui une icône inoubliable de la musique américaine.

Nat King Cole : une vie inoubliable

Nat King Cole
Nat King Cole, Théâtre Paramount, New York, novembre 1946

Nat King Cole était un pianiste et chanteur de jazz américain connu pour sa voix de baryton et son jeu de piano. La voix douce et chaude de Cole a fait de lui l’un des artistes les plus populaires des années 1940 et 1950.

Cole est né Nathaniel Adams Coles à Montgomery, en Alabama, en 1919. Il forme le King Cole Trio à la fin des années 1930, avec lequel il connaît ses premiers succès « Straighten Up and Fly Right » et « Gee Baby, Ain’t I Good To You ». Le son du trio, basé sur le piano, et la voix de Cole ont influencé les chanteurs de jazz ultérieurs.

Au milieu des années 1940, Cole entame une carrière solo et se lance dans la musique pop et le cinéma. Parmi ses succès, citons « The Christmas Song », « Mona Lisa » et « Unforgettable ». Cole a été le premier Afro-Américain à animer une série télévisée de variétés, The Nat King Cole Show, diffusée sur NBC de 1956 à 1957.

Malheureusement, la vie et la carrière de Cole ont été écourtées lorsqu’il est décédé d’un cancer du poumon en 1965, à l’âge de 45 ans. Cependant, l’héritage musical de Cole perdure grâce à sa voix de baryton emblématique et à ses standards intemporels. Il a contribué à ouvrir la voie aux artistes afro-américains et, grâce à son charme, son talent et son charisme, il a su toucher et inspirer des personnes de tous horizons. Nat King Cole est un artiste inoubliable qui a laissé une empreinte durable sur la musique américaine.

Les premières années : Grandir en musique

Nat King Cole est né en 1919 à Montgomery, en Alabama, mais a grandi à Chicago, où sa famille a déménagé alors qu’il n’avait que 4 ans. Le père de Nat King Cole était pasteur baptiste et sa mère organiste à l’église, de sorte que la musique a été profondément ancrée en lui dès son plus jeune âge.

  • Cole a commencé à étudier le piano à l’âge de 4 ans et l’orgue à l’âge de 12 ans. Sa mère a été son premier professeur, ce qui lui a permis d’acquérir les bases de la musique et de la technique classiques.
  • À l’adolescence, Cole rejoint un trio de jazz avec son frère Eddie à la basse et Oscar Moore à la guitare. Ils commencent à jouer dans les clubs de Chicago et se font un nom.
  • La douce voix de baryton de Cole et ses talents de pianiste attirent l’attention de nombreux acteurs de l’industrie musicale. En 1943, le trio de Cole signe avec Capitol Records, lançant ainsi sa carrière.

Au cours des deux décennies suivantes, Cole a enregistré succès sur succès, devenant l’un des premiers artistes afro-américains à animer ses propres émissions de radio et de télévision. Parmi ses chansons les plus connues et les plus appréciées figurent « Unforgettable », « Mona Lisa », « Route 66 » et « The Christmas Song ». Les styles musicaux et les interprétations vocales de Cole ont influencé d’innombrables autres artistes.

Malheureusement, Cole est décédé d’un cancer du poumon en 1965, à l’âge de 45 ans. Cependant, son riche héritage musical perdure. Nat King Cole était un artiste pionnier qui a contribué à faire tomber les barrières raciales et à faire entrer le jazz et le swing dans la culture américaine dominante. Son histoire nous rappelle à quel point le talent, le travail acharné et la persévérance face à l’adversité peuvent permettre d’atteindre des résultats. La musique inoubliable de Cole continuera d’inspirer de nouvelles générations de fans pour les années à venir.

Briser les barrières : Le trio de Nat King Cole et la transition vers une carrière solo

Premiers succès et obstacles

Au début des années 1940, Nat King Cole forme le Nat King Cole Trio, qui connaît un grand succès et une grande popularité. Cependant, en tant qu’artiste afro-américain à cette époque, Cole est confronté à des obstacles importants dus à la discrimination raciale. De nombreux hôtels et clubs refusent d’engager le trio en raison de la race de Cole.

Transition vers une carrière solo

Cole commence à se tourner vers une carrière solo au milieu des années 1940, bien qu’il se heurte encore à des obstacles. Son single de 1946 « (I Love You) For Sentimental Reasons » et son single de 1948 « Nature Boy » ont été des succès, démontrant son talent vocal. Cependant, certaines stations de radio refusent de diffuser sa musique. Capitol Records, le label de Cole, avait même pour politique de ne pas promouvoir les artistes noirs auprès du public blanc.

Briser les barrières

Malgré la discrimination dont il a été victime, le talent et la musique de Cole lui ont permis de gagner en popularité et en succès auprès du grand public au fil du temps. Son single « Mona Lisa », sorti en 1950, a été numéro un, et ses albums se sont hissés en tête des hit-parades. Cole est devenu le premier chanteur afro-américain à animer une émission de variétés à la télévision, « The Nat King Cole Show », diffusée de 1956 à 1957.

Bien que l’émission ait souffert d’un manque de parrainage dû au racisme et ait finalement été annulée, elle a démontré le talent de Cole et a contribué à faire progresser l’intégration raciale dans les médias. La grande popularité de Cole et son plaidoyer en faveur de l’égalité raciale ont contribué à faire tomber les barrières, ouvrant la voie à d’autres artistes noirs. Connu pour sa voix chaude de baryton et sa musique pop imprégnée de jazz, Cole a produit des succès durables tels que « Unforgettable », « Smile » et « L-O-V-E ». Au moment de sa mort, en 1965, à l’âge de 45 ans, des suites d’un cancer du poumon, Cole avait surmonté d’immenses obstacles et vendu plus de 50 millions de disques, consolidant ainsi son statut d’icône américaine inoubliable.

L’héritage musical : Mélodies mémorables et standards intemporels

Mélodies mémorables

Les performances vocales de Nat King Cole ont été rehaussées par des mélodies mémorables et des standards intemporels qui ont trouvé un écho auprès des auditeurs. Sa riche voix de baryton et son style imprégné de jazz ont donné une nouvelle vie à des chansons célèbres telles que « Unforgettable », « Mona Lisa » et « Route 66 ». Ses interprétations de ces standards du jazz et de la pop sont considérées comme des versions définitives qui perdurent aujourd’hui.

Des classiques indémodables

Parmi les succès les plus connus et les plus durables de Cole, on peut citer

  • « Unforgettable » (1951) – Ce standard du jazz a atteint les sommets des hit-parades et a valu à Cole d’être intronisé au Grammy Hall of Fame. Son orchestration luxuriante et ses paroles sentimentales sur l’amour perdu lui ont permis de transcender les générations.
  • « Mona Lisa » (1950) – La chanson emblématique de Cole est restée 8 semaines à la première place du Billboard. Sa mélodie dramatique et l’interprétation sincère de Cole ont contribué à la faire entrer dans la conscience du public. Elle reste un classique de la musique pop.
  • « Nature Boy » (1948) – Cette ballade envoûtante sur un « étrange garçon enchanté » met en valeur la richesse de la voix de Cole et ses talents d’interprète. Son message intemporel de sagesse et d’individualité lui a conféré une puissance durable.
  • « Route 66 » (1946) – La version jazzy et entraînante que Cole a donnée de ce standard populaire a contribué à en faire l’hymne des voyages en voiture aux États-Unis. Son interprétation enjouée et pleine de scat a apporté à la chanson une renommée et une reconnaissance internationales.

Grâce à des mélodies mémorables, à sa maîtrise stylistique et à sa voix de baryton croonante, Nat King Cole a laissé un héritage musical couvrant le jazz, la pop traditionnelle et les standards, qui perdure encore aujourd’hui. Ses interprétations de classiques intemporels tels que « Unforgettable », « Mona Lisa » et « Route 66 » garantissent son influence et sa renommée durables. Les chansons mémorables de Cole et son art vocal ont résisté à l’épreuve du temps, consolidant son statut d’artiste inoubliable.

FAQ : Faits intéressants sur Nat King Cole

Les débuts de la vie

Nathaniel Adams Coles, connu professionnellement sous le nom de Nat King Cole, est né le 17 mars 1919 à Montgomery, en Alabama. Il commence à étudier la musique dès son plus jeune âge, apprenant à jouer du piano avec sa mère. Il forme son premier trio de jazz au lycée. Cole a fréquenté l’Alabama State Teachers College où il a continué à étudier la musique.

Déménager à Los Angeles

Cole s’est installé à Los Angeles, en Californie, en 1937, pour poursuivre une carrière de pianiste de jazz. Il forme le King Cole Trio, qui connaît le succès avec son instrumental « Sweet Lorraine ». Cole commence à chanter avec le trio, devenant célèbre pour sa voix de baryton suave et ses interprétations vocales de jazz.

Succès d’enregistrement

Le King Cole Trio signe avec Capitol Records et sort des chansons à succès comme « Straighten Up and Fly Right » et « Gee Baby, Ain’t I Good to You ». Cole se lance avec succès dans une carrière solo et sort son premier album, « The King Cole Trio », en 1943. Il gagne le surnom de « roi du jazz » grâce à des chansons comme « Nature Boy », « Mona Lisa » et « Unforgettable ».

Faits marquants de la carrière

En 1956, Cole devient le premier artiste afro-américain à animer sa propre série télévisée, « The Nat King Cole Show ». Il a enregistré des versions espagnoles et portugaises de ses succès pour le public latino-américain. Le dernier album de Cole, « Unforgettable », est sorti en 1961 et comprend le titre phare « Unforgettable », qui lui a valu un Grammy Award pour la meilleure performance vocale.

Cole est décédé d’un cancer du poumon en 1965, à l’âge de 45 ans. Il a reçu à titre posthume le Grammy Lifetime Achievement Award en 1990 pour son importante contribution à l’industrie musicale. La voix de baryton et les styles de jazz de Cole ont laissé une marque inoubliable sur la musique américaine. Ses chansons intemporelles d’amour et de chagrin d’amour continuent de captiver de nouvelles générations de fans.

La vie remarquable et l’héritage musical de Nat King Cole se perpétuent à travers ses chansons et ses enregistrements intemporels. Malgré la discrimination et les obstacles liés à la couleur de sa peau, Nat King Cole a persévéré avec dignité et a contribué à ouvrir la voie aux artistes afro-américains. Sa voix de baryton de velours et ses mélodies imprégnées de jazz ont franchi les frontières raciales pour toucher des auditeurs de tous horizons. Bien que sa vie ait été tragiquement interrompue, la musique inoubliable de Nat King Cole perdure et continue de rassembler les gens. Son histoire est une source d’inspiration et un rappel de ce que le talent, le travail acharné et la persévérance face à l’adversité permettent d’accomplir. Le monde s’est enrichi de la présence de Nat King Cole, même si ce n’est que pour une courte période. Sa mémoire se perpétue à travers le don de la chanson.

Partager cet article
Nouvelles sur la musique, les concerts, les groupes et les événements dans le monde entier liés au monde de la musique.
Responsable de la section Musique : Alice lange
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *