William Friedkin (1935-2023)

William Friedkin (29 août 1935 – 7 août 2023) est un réalisateur, producteur et scénariste américain reconnu. Il s’est fait connaître en réalisant des films remarquables tels que « The French Connection » (1971) et « L’Exorciste » (1973), dont le premier lui a valu l’Oscar du meilleur réalisateur. La filmographie de Friedkin comprend également « The Boys in the Band » (1970), « Sorcerer » (1977), « Cruising » (1980), « To Live and Die in L. . (1985), « Blue Chips » (1994), « Jade » (1995), « Rules of Engagement » (2000), « The Hunted » (2003), « Bug » (2006) et « Killer Joe » (2011).

En 1965, Friedkin s’installe à Hollywood et sort son premier long métrage, « Good Times », avec Sonny et Cher. Il continue à réaliser des films artistiques, comme l’adaptation de « The Boys in the Band » de Mart Crowley, ainsi que « The Birthday Party », basé sur un scénario inédit de Harold Pinter, qu’il a adapté de sa propre pièce de théâtre. Cependant, Friedkin cherche à s’imposer comme réalisateur de films d’action et de drames sérieux, explorant les thèmes du crime, de l’hypocrisie, de l’occulte et de l’amoralité dans le paysage changeant de l’Amérique, influencé par la guerre du Viêt Nam, la révolution sexuelle et le Watergate.

En 1971, Friedkin a été acclamé par la critique avec la sortie de « The French Connection ». Le film, tourné dans un style brut et documentaire, a remporté cinq Oscars, dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur. Il a suivi ce succès avec « L’Exorciste » en 1973, un film d’horreur révolutionnaire basé sur le roman à succès de William Peter Blatty. Considéré comme l’un des plus grands films d’horreur de tous les temps, « L’Exorciste » a reçu 10 nominations aux Oscars, remportant les prix du meilleur scénario et du meilleur mixage sonore.

Les réalisations de Friedkin au début des années 1970 ont consolidé sa position comme l’un des principaux réalisateurs du Nouvel Hollywood, aux côtés de Francis Ford Coppola et de Peter Bogdanovich. Ensemble, ils ont formé une société de production indépendante appelée The Directors Company à la Paramount. Cependant, Friedkin s’est retiré de la société, qui a ensuite été fermée par la Paramount. Bien que ses films ultérieurs n’aient pas atteint le même niveau de succès, son film d’action/crime « To Live and Die in L. . (1985), avec William Petersen et Willem Dafoe, a été salué par la critique et comparé à son propre travail dans « The French Connection », en particulier pour sa saisissante séquence de poursuite en voiture. En 2011, Friedkin a réalisé « Killer Joe », une comédie noire écrite par Tracy Letts et interprétée par Matthew McConaughey. Le film a été présenté pour la première fois à la 68e édition du Festival international du film de Venise, puis au Festival international du film de Toronto 2011. En avril 2013, Friedkin a publié ses mémoires, « The Friedkin Connection ». Il a reçu un prix pour l’ensemble de sa carrière lors de la 70e édition du Festival international du film de Venise en septembre.

Molly Se-kyung
Molly Se-kyung
Molly Se-kyung est romancière et critique de cinéma et de télévision. Elle est également responsable des rubriques de style.
Contact : molly (@) martincid (.) com
Articles connexes

Laisser une réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles