Scarlett Johansson

Scarlett Johansson. Depostiphotos
Molly Se-kyung Molly Se-kyung

Scarlett Johansson est célèbre depuis qu’elle est toute petite – vous vous souvenez de L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux de Robert Redford ? Eh bien, elle était la gamine, donc elle était douée pour ça et a décidé de poursuivre grâce à son talent et à son physique privilégié.

Les derniers qu’il a réalisés sont Black Widow, de Marvel et Asteorid City.

Scarlett Johansson
Scarlett Johansson. Depostiphotos

Introduction

Scarlett Johansson a prouvé qu’elle était l’une des actrices les plus polyvalentes de sa génération. En vingt ans de carrière, elle a fait preuve d’une remarquable capacité à se transformer pour chaque nouveau rôle. D’une adolescente précoce dans Ghost World à une IA séduisante dans Her, Johansson habite pleinement chaque personnage. Son talent de caméléon lui permet d’interpréter des personnages très différents dans tous les genres, de l’action à la science-fiction en passant par le drame et la comédie. Qu’elle incarne une espionne russe, un extraterrestre ou une jeune mère dans l’Amérique des années 1950, Johansson apporte une profondeur et des nuances à toutes ses interprétations. Sa capacité de transformation et son dévouement à son métier ont fait d’elle une actrice de premier plan qui continue à repousser les limites de son talent à chaque nouveau projet. L’œuvre diversifiée de Johansson porte la marque d’un véritable caméléon hollywoodien et confirme son statut d’actrice pour tous les genres.

Scarlett Johansson : De l’enfant chéri du cinéma indépendant à la star du blockbuster

Scarlett Johansson
Scarlett Johansson. Depostiphotos

Scarlett Johansson mène une carrière impressionnante depuis plus de 25 ans au cinéma et à la télévision. D’abord connue pour ses rôles dans des films indépendants, Scarlett Johansson est devenue l’une des actrices les plus populaires et les plus lucratives d’Hollywood, jouant dans de nombreuses superproductions.

Johansson a commencé à jouer la comédie dès l’enfance, apparaissant dans des films tels que The Horse Whisperer (1998) et Ghost World (2001). Elle a été acclamée par la critique et a attiré l’attention grâce à ses rôles dans des films indépendants comme Lost in Translation (2003) et Girl with a Pearl Earring (2003). Ces films ont démontré le talent et l’assurance de Johansson à un jeune âge.

Au milieu des années 2000, Johansson s’est tournée vers des films plus grand public et à gros budget. Elle a joué dans des films tels que The Island (2005), The Prestige (2006) et les films de Woody Allen Match Point (2005), Scoop (2006) et Vicky Cristina Barcelona (2008). C’est dans le rôle de Black Widow, dans le Marvel Cinematic Universe, qu’elle s’est révélée, apparaissant dans Iron Man 2 (2010) et The Avengers (2012), qui l’ont propulsée au rang de star.

Johansson s’est révélée être une actrice polyvalente, interprétant un large éventail de personnages dans des films de tous genres – de la science-fiction à l’action et à l’aventure, en passant par les comédies romantiques et les drames. Parmi ses films les plus réussis sur le plan commercial, citons Captain America : Le soldat de l’hiver (2014), Lucy (2014) et Jojo Rabbit (2019), pour lequel elle a reçu sa première nomination à l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle.

Grâce à ses performances mémorables et à ses succès au box-office, Johansson s’est imposée comme l’une des plus grandes stars d’Hollywood et continue d’accepter des rôles stimulants et captivants. Elle est véritablement une star caméléon.

Ses rôles marquants dans Lost in Translation et Girl With the Pearl Earring

Les rôles marquants de Scarlett Johansson dans Lost in Translation et Girl With the Pearl Earring ont fait d’elle une actrice polyvalente, douée pour incarner des personnages complexes et multidimensionnels.

Dans Lost in Translation (2003), Johansson a livré une performance nuancée dans le rôle de Charlotte, une jeune femme qui noue une relation improbable avec un acteur vieillissant, joué par Bill Murray, à Tokyo. Johansson a apporté un charme nostalgique et une sagesse au-delà de son âge à ce rôle qui lui a valu des critiques dithyrambiques et plusieurs nominations à des prix.

La même année, Johansson a joué un rôle très différent dans Girl With the Pearl Earring (2003) en incarnant Griet, une servante discrète dans la Hollande du XVIIe siècle qui devient le sujet du célèbre tableau de Johannes Vermeer. Johansson incarne l’intelligence, la curiosité et la passion bouillonnante de Griet avec une subtilité et une profondeur d’émotion qui démentent son jeune âge. Le film a été un succès critique et commercial, consolidant le statut de Johansson comme l’une des actrices les plus prometteuses de sa génération, qui a le don de s’attaquer à des rôles difficiles et stimulants.

Ces deux performances remarquables ont démontré l’impressionnante palette de Johansson et sa capacité à incarner des rôles authentiques et complexes. Alors qu’elle n’était encore qu’une adolescente, elle s’est imposée comme une actrice à suivre, capable de jouer des rôles émouvants et mémorables qui restent gravés dans la mémoire du public longtemps après le générique. Son travail dans Lost in Translation et Girl With the Pearl Earring a marqué le début de l’ascension de Johansson, qui est devenue l’une des actrices principales les plus respectées et les plus recherchées d’Hollywood.

Scarlett Johansson
Scarlett Johansson. Depostiphotos

La veuve noire prend d’assaut l’univers cinématographique Marvel

Une parfaite adéquation avec le rôle

Scarlett Johansson a été parfaitement choisie pour incarner Natasha Romanoff, l’espionne russe devenue agent du S.H.I.E.L.D. connue sous le nom de Black Widow, dans le Marvel Cinematic Universe (MCU). Son interprétation de ce personnage complexe et complexe dans plusieurs films a démontré son impressionnante palette de rôles et a confirmé son statut d’actrice la plus polyvalente d’Hollywood.

Une performance nuancée

Johansson a apporté une performance nuancée au rôle de Black Widow, mettant en évidence l’humanité et l’ambiguïté morale de son personnage. Romanoff a lutté contre son sombre passé d’assassin et s’est efforcée de se racheter grâce à son travail au sein du SHIELD, ce qui donne de la profondeur et un conflit intérieur au personnage. Johansson a fait passer ces émotions complexes par des expressions subtiles et une interprétation qui a permis au public de s’attacher au personnage et à son cheminement vers l’héroïsme.

Partie intégrante des Avengers

En tant que l’une des premières super-héroïnes du MCU, Black Widow était un membre essentiel des Avengers. L’interprétation de Johansson a fait de son personnage une force avec laquelle il faut compter et une alliée de confiance pour ses coéquipiers. Black Widow a fait plus que tenir sa place dans les séquences d’action grâce à des scènes de combat chorégraphiées et à des cascades. Son humour pince-sans-rire et ses plaisanteries intelligentes avec des personnages comme Œil-de-Faucon lui ont apporté un soulagement comique, tandis que son rôle de mentor auprès de personnages plus jeunes a démontré ses capacités de leader.

Un héritage durable

Grâce à sa performance mémorable dans les huit films du MCU, Johansson a fait en sorte que Black Widow laisse un héritage durable. Sa mort tragique dans Avengers : Endgame a été une fin poignante à l’arc de son personnage et un testament de l’habileté de Johansson à créer un rôle aussi emblématique. Black Widow a ouvert la voie à une plus grande représentation féminine dans les films de super-héros, et l’interprétation nuancée du personnage par Johansson restera un élément central du MCU. Sa transformation en Black Widow met en lumière son talent d’actrice et son impact durable sur la franchise.

Scarlett Johansson
Scarlett Johansson. Depostiphotos

Elle se remet en question avec Under the Skin et Jojo Rabbit

Elle se remet en question avec Under the Skin et Jojo Rabbit

En 2013, Johansson a joué un rôle difficile dans le film de science-fiction Under the Skin, réalisé par Jonathan Glazer. Dans ce film, Johansson incarne une séductrice extraterrestre qui s’attaque aux hommes en Écosse. Le film, largement improvisé, s’éloigne du style hollywoodien habituel et permet à Johansson d’offrir une performance plus énigmatique. Pour se préparer au rôle, Johansson a suivi les cours d’un entraîneur de mouvements afin de développer un physique d’un autre monde. Le film a été bien accueilli par la critique, qui a salué la performance convaincante de Johansson.

Johansson a de nouveau poussé hors de sa zone de confort avec le film satirique Jojo Rabbit, réalisé en 2019 par Taika Waititi. Se déroulant dans l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale, Johansson joue le rôle de Rosie, une mère qui travaille secrètement pour la résistance. Le film mêle drame et comédie, Waititi jouant même une version imaginaire d’Adolf Hitler. Johansson livre une performance nuancée, équilibrant la chaleur et le courage de Rosie. Le film a été nommé pour six Oscars, dont celui du meilleur film.

Les choix de Johansson d’accepter des rôles moins conventionnels et plus exigeants dans Under the Skin et Jojo Rabbit témoignent de sa volonté de se remettre en question en tant qu’actrice. Plutôt que de s’en tenir à des films d’action à grand spectacle, Johansson a cherché des rôles complexes et stimulants qui lui ont permis de montrer une plus grande profondeur émotionnelle et un plus large éventail de possibilités. Ses performances convaincantes dans les deux films ont démontré qu’elle est capable de bien plus que les rôles stéréotypés de « bombe » pour lesquels elle était connue au début de sa carrière. En choisissant des films plus ambitieux sur le plan artistique, Johansson a prouvé qu’elle était une actrice polyvalente prête à prendre des risques. Ses choix audacieux ont porté leurs fruits, lui ont valu les éloges de la critique et ont fait d’elle une star aux multiples facettes.

Sa vision en tant que directrice

Un directeur visionnaire

En plus de son impressionnante carrière d’actrice, Johansson a également réalisé plusieurs courts métrages, démontrant ainsi sa vision créative derrière la caméra. En 2015, elle a réalisé son premier court-métrage intitulé « These Vagabond Shoes ». Le film s’inspire de la chanson du même nom de Frank Loesser et met en scène un casting de stars, dont Channing Tatum, Laura Dern et Jeff Goldblum. Johansson s’est inspirée de la nature fantaisiste et romantique des comédies musicales hollywoodiennes des années 1930 et 1940.

Les débuts de Johansson en tant que réalisatrice ont été bien accueillis. Les critiques ont salué la capacité de Johansson à obtenir une qualité stylisée et rêveuse avec les images et la chorégraphie du court métrage. Le film a ensuite été projeté dans plusieurs festivals, dont le festival du film de Tribeca. Johansson a déclaré qu’elle avait trouvé l’expérience de la réalisation extrêmement enrichissante et qu’elle espérait réaliser un long métrage à l’avenir.

La passion de raconter des histoires

Johansson a toujours été passionnée par la narration sous toutes ses formes. Dans ses interviews, elle cite souvent son amour du cinéma, de la musique, de l’art et de la littérature comme autant d’influences. Sa vision en tant que réalisatrice semble découler d’une curiosité innée pour les relations humaines et d’un désir d’explorer des paysages émotionnels. Alors que ses performances d’actrice sont souvent décrites comme subtiles et naturalistes, son travail de réalisatrice vise davantage une qualité stylisée et poétique.

L’expérience de Johansson devant la caméra depuis plus de 25 ans lui donne une perspective unique en tant que réalisatrice. Elle a travaillé avec certains des réalisateurs les plus acclamés du cinéma, ce qui lui a permis d’acquérir des connaissances précieuses en matière de mise en scène, de cinématographie et de développement des personnages. Le temps qu’elle a passé sur les plateaux de tournage lui a également permis de nouer des relations de travail avec d’autres acteurs et membres de l’équipe avec lesquels elle collabore fréquemment. Les connaissances approfondies de Johansson en la matière, combinées à son instinct créatif, laissent présager une carrière très prometteuse derrière la caméra si elle décide de se lancer plus sérieusement dans la réalisation. Sa vision et sa passion pour la narration indiquent qu’elle a beaucoup à offrir des deux côtés de l’objectif.

Scarlett Johansson a prouvé qu’elle était l’une des actrices les plus polyvalentes de sa génération. Avec plus de 20 ans d’expérience au cinéma et à la télévision, elle a fait preuve d’une remarquable capacité à se transformer pour chaque nouveau rôle. Qu’elle incarne un super-héros, un système d’exploitation informatique ou une personne réelle de l’histoire, Johansson s’imprègne pleinement de chaque personnage. Son talent caméléonesque, sa curiosité intellectuelle et son dévouement à son métier lui ont permis de travailler avec certains des réalisateurs les plus acclamés du cinéma. À seulement 35 ans, Johansson s’est déjà forgé une œuvre impressionnante et son avenir en tant qu’actrice semble prometteur. Le public sera certainement ravi de suivre sa carrière et de découvrir les nombreux visages qu’elle doit encore dévoiler.

Vidéo : Scarlett Johansson chante

Étiqueté :
Partager cet article
Suivre :
Molly Se-kyung est romancière et critique de cinéma et de télévision. Elle est également responsable des rubriques de style.
Laisser un commentaire