‘Play Dead’ (2023) critique du film: une  » autre  » d’horreur à la morgue

Play Dead est un film réalisé par Patrick Lussier avec Bailee Madison et Jerry O’Connell.

Que la morgue soit un lieu plus que « appétissant » pour un film d’horreur, c’est plus qu’évident. De plus, ils coûtent peu, ils n’ont pas besoin de reconstruire un bateau ni de payer des millions aux acteurs. Il faut plusieurs choses: des acteurs qui veulent réussir et faire le « saut », un scénario décent, une production engagée et, surtout, un réalisateur qui sait ce qu’il fait.

M. Patrick Lussier, le réalisateur du film, sait ce qu’il fait.

Synopsis

Chloé, étudiante en criminologie, simule sa propre mort pour infiltrer la morgue et obtenir des preuves incriminantes contre son frère, mais découvre bientôt que la morgue n’est pas la « fête » qu’elle attendait.

Critique du film

Play Dead pelicula blumhouse
Play Dead (2023)

Les films sont presque aussi faciles à faire qu’ils sont difficiles à réussir : ils vont presque toujours au plus facile et couvrent tout de sang (s’ils ne le combinent pas avec la comédie). En résume, parce qu’ils font un profit rapide, ils ne sont généralement pas pris au sérieux et la plupart d’entre eux laissent beaucoup à désirer en termes de montage, de son, d’interprétation et, surtout, d’imagination.

Ce n’est pas le cas de Play Dead, qui est, surtout, un film très bien rythmé. Ce n’est pas tout à fait original, mais son réalisateur a tellement contrôlé le tempo de la narration dans cette formulation classique de l’horreur et du suspense qu’il fonctionne simplement comme il doit fonctionner sans bruit et sans vouloir devenir une œuvre culte : il sait comment se comporter, quels ressorts tirer et donner la frousse au bon moment.

Play Dead a la vertu de ne pas vouloir se comporter comme ce qu’il n’est pas : il veut être un « film d’horreur » classique avec cette fille plus intelligente que la moyenne qui tombe sur le « crétin » du moment et essaie d’échapper à une… vivisection, pas moins.

Les acteurs sont bons, Bailee Madison dans son rôle de jolie fille en difficulté mais, surtout, Jerry O’Connell qui nous donne un rôle élégant de psychopathe dans le style d’American Psycho, mais vendant des organes.

Bien réussi l’équilibre entre les dialogues et les scènes.

D’autre part, ne vous attendez pas à des merveilles ou à des prouesses artistiques avec la caméra : c’est un film créé pour plaire aux fans, mais cette fois-ci, il le fait avec qualité, rythme et une histoire qui, sans être originale, s’en sort avec les moyens du bord.

Notre opinion

Sans prétendre nous offrir une œuvre qui puisse rester dans les mémoires, il se contente (peut-être trop) de bien faire dans un film de genre mineur. De bonnes performances dans un film où son réalisateur, Patrick Lussier, gagne son salaire et, bien sûr, un autre contrat.

Parce que le gars sait très bien comment faire son travail.

Play Dead pelicula blumhouse
Play Dead (2023)

Réalisateur

Patrick Lussier

Patrick Lussier

Acteurs et Actrices

'Play Dead' (2023) critique du film: une " autre " d’horreur à la morgue
Bailee Madison / Chloe
'Play Dead' (2023) critique du film: une " autre " d’horreur à la morgue
Jerry O’Connell / Coroner
'Play Dead' (2023) critique du film: une " autre " d’horreur à la morgue
Anthony Turpel / T.J.
'Play Dead' (2023) critique du film: une " autre " d’horreur à la morgue
Chris Butler / Sheriff

Chris Lee
Jorge-Luis Pallo
Sterling Beaumon
Josh Harp

Martin Cid
Martin Cid
Écrivain, fumeur de pipe et fondateur de MCM
Articles connexes

Laisser une réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles