La Traversée sauvage, un thriller nigérian sur Netflix qui va au-delà du cinéma

La Traversée sauvage
Veronica Loop
Veronica Loop

La Traversée sauvage est un film réalisé par Moses Inwang et écrit par Musa Jeffery David. Il met en scène Dibor Adaobi, David Ezekiel et Levi Chikere.

Un film qui, de manière évidente et à travers la fiction, sert de vecteur à une dénonciation sociale. Dans ce cas précis, une compagnie pétrolière qui n’a pas respecté certains accords et a conduit à la destruction de la pêche, engendrant ainsi de plus en plus d’injustices.

Un film sur les injustices et les gens bien (très bien) qui essaient de faire face aux vicissitudes grâce à leur bonté.

Des personnages bien définis, mais entièrement consacrés à servir un objectif (la dénonciation sociale).

Un bon film qui met ses objectifs sociaux avant son aspect cinématographique.

Du point de vue technique, ça n’est pas mauvais du tout, avec quelques bonnes séquences, notamment de superbes paysages nocturnes.

Ce n’est pas l’un de ces films dont on peut tirer de grandes idées cinématographiques, ni qui se distingue par son aspect purement cinématographique, car il cherche à faire autre chose.

Il le fait de manière efficace et très sentimentale, avec des personnages définis pour accomplir leur fonction dans le cadre du discours marqué.

Synopsis

Un groupe de six personnes, réunies par hasard, cherche à fuir une ville ravagée par la pollution pétrolière. À leur insu, ils embarquent pour un voyage périlleux à bord d’un mystérieux navire, sans se douter des dangers imminents qui les attendent.

Critique du film

Lorsque nous avons commencé cette publication, nous avions une chose très claire : pas de politique ni de dénonciation sociale, mais parfois il faut parler de films qui, au-delà de leurs qualités cinématographiques, veulent servir de vecteur pour dénoncer des situations injustes et permettre ainsi au film de dépasser son propre cadre pour atteindre la réalité à travers un discours basé sur la fiction.

En nous limitant à la fiction, car c’est ce que nous pouvons aborder, « La Traversée sauvage » est un film à petit budget qui, au-delà des nobles idées qu’il véhicule, parvient à atteindre ses objectifs. Il ne se démarque pas par ses performances d’acteurs, ses schémas de montage ou de sonorisation, se contentant de raconter une histoire de manière classique.

Si l’on ne considère pas qu’il s’agit d’une histoire qui pourrait être réelle, on parlerait d’un simple film qui, sans se distinguer, se contente de renforcer les passages dramatiques et de les rendre plus ou moins crédibles, tout en nous racontant une histoire tragique de manière efficace.

Cependant, avec des moyens limités, il est évident que ceci n’est pas une production hollywoodienne. Nous pouvons comprendre que Christopher Nolan et ses budgets ne sont pas derrière ce film, et nous pouvons également comprendre que, de cette manière, cette histoire doive davantage rechercher le drame que la spectaculaire de ses images.

Notre avis

Il ne parvient pas à se démarquer sur le plan cinématographique et ne prétend pas passer à l’Histoire du Cinéma. Il explore autre chose que le cinéma, ce qui est tout à fait louable et admirable, mais qui risque de détourner de nombreux spectateurs qui souhaitent échapper à la réalité et tout simplement se divertir avec une œuvre de fiction dans un film qui, consciemment, aspire à aller au-delà de la fiction qu’il raconte.

Date de sortie

8 décembre 2023

Où regarder « La Traversée sauvage »

Netflix

Partager cet article
Suivre :
Veronica Loop est directrice générale de MCM. Elle est passionnée par l'art, la culture et le divertissement.
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *