lundi, septembre 27, 2021
Accueil Blog

Napoléon | Les Arts sous Influence | Vente à Paris

0
Napoléon | Les Arts sous Influence | Vente à Paris
Napoléon | Les Arts sous Influence | Vente à Paris

A l’occasion du bicentenaire de la mort de l’Empereur,

Sotheby’s consacre une vente dédiée à

NAPOLEON BONAPARTE
LES ARTS SOUS INFLUENCE

Du 15 au 22 septembre prochain, à l’occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon Bonaparte, Sotheby’s proposera une vente consacrée à l’Empereur, dont le destin hors du commun continue de fasciner les hommes et les femmes sur tous les continents deux-cents ans après sa mort. Cette session offrira un riche panorama d’œuvres, à travers deux siècles d’histoire de l’art. Tous les domaines seront ainsi convoqués pour commémorer l’épopée napoléonienne : de l’art du XIXe siècle à l’art contemporain, en passant par la sculpture, l’orfèvrerie, le mobilier, la porcelaine, la joaillerie et la photographie ainsi que des souvenirs de l’Empereur et de ses proches.

Si Waterloo sonne la fin de son règne, Napoléon aura pourtant gagné la bataille du temps. Bien qu’il fût le premier édificateur de sa légende, encore de nos jours la fascination pour son destin fulgurant ne faiblit pas, comme en témoignent les résultats obtenus aux enchères par les objets liés à son règne.  La vente du 15 au 22 septembre sera ainsi l’occasion de revenir, en une centaine de lots, sur le parcours hors du commun de Napoléon, et pour les collectionneurs, d’acquérir un véritable morceau d’histoire.

Souvenirs napoléoniens

L’un des lots phares de cette section est l’un des emblématiques bicornes devenus depuis indissociables de l’image de Napoléon. Seuls dix-neuf bicornes authentifiés comme ayant appartenu à l’Empereur nous sont parvenus : quelques-uns sont entre les mains de collectionneurs privés, d’autres appartiennent à différents musées internationaux.

Celui mis en vente par Sotheby’s aurait voyagé avec Napoléon tout au long de sa campagne triomphante de 1807 et aurait été porté lors du traité de Tilsit, divisant l’Europe en plusieurs zones d’influence française et russe. Acheté en 1814 par le politicien Michael Shaw Stewart, il a été rapporté en Écosse, à Ardgowan, puis transmis de génération en génération (Estimation : 400,000 – 600,000 €).

Art Moderne

L’œuvre majeure de cette section est une huile sur panneau de James Ensor, Les remords de l’ogre de Corse. A l’époque de sa réalisation, vers 1890-91, l’artiste réalise plusieurs œuvres sur la bataille de Waterloo. Il s’inspire ici des adieux de Napoléon à ses troupes, mais avec un œil sarcastique. Il dépeint un empereur déchu, guère à son avantage, défilant devant des soldats dont le regard est déjà ailleurs. A l’arrière-plan l’étendard donne le détail des défaites (Estimation : 400,000 – 600,000€)

Art Contemporain

En art contemporain, on présentera notamment deux photographies de Yan Morvan issues de sa série Champs de Bataille, fruit d’un travail titanesque de dix années de recherches historiques et de prises de vue des plus grands champs de bataille du monde à la chambre photographique. L’une a été prise sur le site d’Austerlitz, et l’autre de Berezina, deux grandes batailles napoléoniennes (Estimation : 4,000 – 6,000€ chacune).

Arts Décoratifs

En orfèvrerie, la pièce la plus attendue sera la paire d’importants chandeliers à 5 lumières en argent aux armes de Jérôme Bonaparte, roi de Westphalie, exécutée par Biennais, orfèvre de l’Empereur, Paris, pour son mariage le 22 avril 1807 avec Catherine de Würtemberg (estimation : 80.000-120.000€).

Certains des lots sont des cadeaux donnés par l’Empereur à sa famille ou ses proches collaborateurs : six assiettes en porcelaine de Sèvres ont été offertes à l’archevêque de Rennes pour la célébration du mariage de la fille adoptive de Napoléon, la princesse Stéphanie de Bade, en 1806. (Estimation : 25,000 – 35,000€).

Une grande cafetière en vermeil par Jean-Baptiste-Claude Odiot porte les armes de Laetitia Bonaparte, mère de l’Empereur. Grande amatrice d’orfèvrerie, la mère de Napoléon a, tout au long du règne de son fils, commandé, exclusivement chez Odiot, une argenterie en vermeil.

Toujours inquiète de voir ce règne prendre fin brutalement, elle avait l’habitude de dire « Pourvu que ça dure, pourvu que ça dure « ! Lorsqu’elle dut prendre le chemin de l’exil, elle fut accueillie par le Pape Pie VII à Rome. Elle entretint la famille impériale, notamment en vendant petit à petit l’argenterie d’Odiot. Elle s’éteignit en 1835 dans son palais romain, ancien palais Rinuccini qu’elle avait acquis en 1818 et qui est depuis connu sous le nom de Palais Bonaparte, sur la Piazza Venezia, près du Forum.

Art cultivé dans les nuages : le J Hotel Shanghai Tower fait ses débuts au sommet de Shanghai

0
J Hotel Shanghai Tower Exterior (PRNewsFoto/J Hotel Shanghai Tower)
J Hotel Shanghai Tower Exterior (PRNewsFoto/J Hotel Shanghai Tower)

SHANGHAI, 19 juin 2021 /PRNewswire/ — Le J Hotel a inauguré aujourd’hui son premier établissement au sommet de la Shanghai Tower de 632 mètres, le plus haut gratte-ciel de Chine et le deuxième plus haut du monde. Situé au cœur de Lujiazui, offrant une vue imprenable sur toute l’étendue de Shanghai, le J Hotel rassemble de larges influences de différents domaines de l’art et de la culture pour apporter une perspective de luxe unique à Shanghai. Il allie des touches artistiques dans tout son design, depuis les suites luxueuses qui incluent le meilleur en matière de style de vie, de bien-être, de nourriture, de boissons, de technologie et de services hôteliers, offrant ainsi une expérience de voyage exclusive, conçue avec une touche chinoise authentique. Pour obtenir plus d’informations et pour réserver, veuillez contacter l’hôtel au (86 21) 3886 8888 ou visiter son site Web www.jhotel-shanghai.com.

À propos du J Brand

Voir l’article

J est la première marque d’hôtellerie de luxe de Jin Jiang International Hotels, le plus grand groupe hôtelier de Chine et le deuxième du monde. Le nom de l’hôtel, J, est l’initiale de Jinjiang. Centré sur la philosophie chinoise de la bienveillance, l’hôtel accueille tous ses clients avec intégrité, gentillesse, professionnalisme et humanité, dans un environnement artistique composé d’éléments chinois et de services de qualité chaleureux.

Le logo de J Hotel s’inspire d’un magnolia en fleurs, symbole de Shanghai, entouré d’anneaux de rayons transparents qui procurent du dynamisme à une image statique. À travers l’importance et l’élégance de l’icône, la marque J souhaite partager sa vision, à savoir, construire un hôtel de renommée internationale à Shanghai par le biais de sa culture chinoise.

À propos de Jin Jiang Luxury Hotels (Chine)

Jin Jiang Luxury Hotels (Chine) est une société de gestion hôtelière haut de gamme créée par le groupe Jin Jiang International, qui gère plus de 40 hôtels haut de gamme, dont les marques J, Yan Garden, Jin Jiang et The Kunlun.

Related Links

http://www.jhotel-shanghai.com/

SOURCE J Hotel Shanghai Tower

Exceptionnel ensemble de livres illustrés

0
‘Le Livre de la Jungle’, 1919
‘Le Livre de la Jungle’, 1919

Un des plus beaux livres Art Déco

‘Le Livre de la Jungle’, 1919,

par Paul Jouve, Jean Dunand et François-Louis Schmied

Livres et Manuscrits : de Cervantès à Houellebecq

Vente du 18 au 25 juin 2021

Paris, le 10 juin 2021 : Au cœur de la prochaine vente de livres et manuscrits chez Sotheby’s à Paris se distingue un merveilleux ensemble de huit livres d’exception provenant de la collection d’un éminent bibliophile. Ces ouvrages sont illustrés par les plus grands artistes du XXe siècle, tels Pablo Picasso, Henri Matisse, André Derain, Paul Jouve ou Maurice Denis, et reliés par les plus talentueux relieurs : Pierre Legrain, Paul Bonet et Pierre-Lucien Martin. Le lot phare de la collection est sans conteste un exceptionnel exemplaire du Livre de la Jungle de Rudyard Kipling, dont la reliure est ornée d’un très beau laque de Jean Dunand et d’une très rare plaque d’argent de Paul Jouve.

Célèbre recueil de nouvelles écrit en 1894, Le Livre de la Jungle puise son inspiration dans les six années que Kipling passa en Inde. Les aventures du jeune Mowgli rencontreront un succès fulgurant dès leur parution. Elles seront également adaptées à de nombreuses reprises, la plus célèbre adaptation étant probablement celle de Wolfgang Reitherman pour Walt Disney Pictures en 1967.

Cette édition de 1919, magistralement illustrée et reliée de l’un des livres Art Déco les plus emblématiques, est le fruit d’une collaboration fructueuse entre Paul Jouve, Jean Dunand et François-Louis Schmied. Cet exemplaire unique contient deux belles gouaches originales de Jouve. Ces deux volumes sont ornés, pour le premier d’une plaque en argent de Paul Jouve, représentant Bagheera, et pour le second d’un beau laque de Jean Dunand figurant la tête de la célèbre panthère (estimation : 80,000 – 120,000€).

Le parc national du Mont-Riding lance officiellement sa saison touristique estivale 2021 le 21 mai 2021 !

0
Centre d'accueil du parc national du Mont-Riding (Groupe CNW/Parcs Canada)
Centre d'accueil du parc national du Mont-Riding (Groupe CNW/Parcs Canada)

Les visiteurs sont priés de planifier leur visite pour s’assurer de vivre une expérience sécuritaire et agréable.

WASAGAMING, MB, le 18 mai 2021 /CNW/ – Les lieux historiques nationaux, les parcs nationaux et les aires marines nationales de conservation offrent aux Canadiennes et Canadiens des espaces où profiter des bienfaits que procure le plein air pour la santé mentale et physique ainsi que des possibilités de découvrir l’histoire, tout en respectant les directives des experts en santé publique.

Le 21 mai 2021, le parc national du Mont-Riding donnera le coup d’envoi à la saison touristique estivale de 2021. Les directives et les ordonnances de santé publique émises par la province du Manitoba seront appliquées dans le parc. On conseille aux visiteurs de consulter régulièrement le site Web du parc national du Mont-Riding (https://www.pc.gc.ca/fr/pn-np/mb/riding) et les médias sociaux pour obtenir des informations à jour sur les services offerts et les installations ouvertes ainsi que les pages Web du gouvernement du Manitoba pour obtenir des mises à jour sur les ordonnances de santé publique.

La santé et la sécurité des visiteurs, des employés et de l’ensemble de la population canadienne sont de la plus haute importance pour Parcs Canada. Avant votre visite, il y a quelques points à ne pas oublier :

  • Planifiez. Le site Web de Parcs Canada contient des renseignements détaillés sur les emplacements ouverts, sur ce à quoi s’attendre, sur la façon de préparer une visite et sur les services offerts. N’oubliez pas de consulter le site Web avant votre voyage.
  • Respectez les restrictions de voyage et les conseils des experts en santé publique. Nous devons tous faire notre part pour limiter la propagation de la COVID-19 et assurer la sécurité de chacun. Il est important de toujours respecter les restrictions de voyage, même lors de la visite de lieux historiques nationaux, de parcs nationaux et d’aires marines nationales de conservation.
  • Faites des choix prudents. Choisissez des activités qui correspondent à votre niveau d’expérience afin d’éviter de vous blesser et/ou de vous perdre, pour contribuer à réduire au minimum les demandes imposées aux équipes d’intervention d’urgence, de recherche et sauvetage ainsi qu’au système de soins de santé.
  • Soyez autosuffisant. Préparez une trousse comprenant des produits d’hygiène supplémentaires tels que du désinfectant pour les mains, du savon, des masques ou des couvre-visages, des sacs à ordures et une nappe. Vous devez être prêt à apporter votre eau et votre nourriture.
  • Ne laissez aucune trace. Aidez-nous à garder ces lieux spéciaux propres en jetant tous vos déchets dans les poubelles réservées à cette fin ou en les ramenant chez vous.
  • Respectez la vie sauvage. Renseignez-vous sur la vie sauvage au parc national du Mont-Riding avant de vous y rendre. N’oubliez pas de ne jamais nourrir les animaux sauvages, de leur laisser de l’espace, de garder l’emplacement de camping propre, de respecter les fermetures et les limites de vitesse et de tenir votre chien en laisse en tout temps.

De plus amples renseignements et des conseils pour assurer une visite sécuritaire et agréable sont disponibles sur le site Web de Parcs Canada à : https://www.pc.gc.ca/fr/voyage-travel/securite-safety/covid-19-info/covid-19-visite-visit.

Cette année, la direction du parc national du Mont-Riding a le plaisir d’annoncer l’achèvement des rénovations à son centre d’accueil. Ce projet découle d’un investissement dans les infrastructures fédérales de 3,6 millions de dollars, qui a mené à la réalisation d’importantes rénovations, à la création d’expositions, à l’amélioration de l’accessibilité et à bien plus encore. Le centre d’accueil abritera de nouvelles expositions numériques et interactives, ainsi que de nouvelles expositions sur le thème Le mont Riding, c’est chez nous – pour les Anishinabe (foyer des Anishinabe), pour les écosystèmes de forêt et de forêt-parc (foyer en milieu sauvage), pour les résidents du parc (foyer loin du foyer), pour de nombreuses générations de visiteurs (foyer historique); Parcs Canada protège et gère les écosystèmes du parc afin de préserver et de restaurer l’intégrité écologique (bonne tenue de notre foyer). Tous sont les bienvenus ici. Nous nous réjouissons à l’idée de célébrer l’ouverture de ces nouvelles expositions avec les visiteurs une fois que les consignes sanitaires nous permettront d’ouvrir les musées et les expositions en toute sécurité.

Cette année, en plus d’avoir un accès diurne au parc, les visiteurs pourront profiter d’une reprise graduelle du camping au lac Audy avec l’ouverture des trois tentes oTENTiks dès le 21 mai 2021. Les emplacements sans service à l’extrémité nord du terrain de camping rouvriront le 30 juin 2021 et demeureront ouverts jusqu’au 10 octobre 2021.

Citations

 « Au cours de la dernière année, tellement de Canadiennes et Canadiens ont profité des bienfaits pour la santé et le mieux-être que procure le temps passé à l’extérieur et dans la nature. J’ai moi aussi saisi toutes les occasions d’être à l’extérieur. Les lieux historiques nationaux, les parcs nationaux et les aires marines nationales de conservation offrent à la population canadienne d’innombrables possibilités de se rapprocher en toute sécurité de la nature et de l’histoire, tout en suivant les directives des autorités de santé publique pour limiter la propagation de la COVID-19. J’envisage avec plaisir la saison 2021, alors que les sites de Parcs Canada nous permettent de profiter du plein air et de créer des souvenirs inoubliables près de la maison au parc national du Mont-Riding. »

L’honorable Jonathan Wilkinson
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de l’Agence Parcs Canada

 « Pour Parcs Canada, la santé et le mieux-être des visiteurs, des employés et de l’ensemble de la population canadienne sont de la plus haute importance. L’équipe Parcs Canada travaille fort pour offrir une expérience sécuritaire, propre et saine au parc national du Mont-Riding et tous peuvent jouer un rôle important. Les visiteurs devraient faire tous les efforts possibles pour planifier à l’avance, respecter les restrictions de voyage et les directives des experts de la santé publique, faire des choix prudents et ne pas laisser de trace quand ils visitent des sites extérieurs. En travaillant ensemble, nous pouvons nous assurer que tous vivent une agréable saison 2021 en toute sécurité. »

Ron Hallman
Président et directeur général, Parcs Canada

Les faits en bref

  • Le parc national du Mont-Riding abrite une incroyable diversité de créatures vivantes. Les prairies balayées par le vent, les forêts profondes et silencieuses, les meutes de loups furtives, les orchidées et les lys, les lacs et les terres humides – ils y chantent tous un hymne à la vie. Le parc national du Mont-Riding est situé dans le territoire visé par le Traité no 2 où nous travaillons avec les Anishinabe, les Premières Nations signataires des traités no 2, 4 et 1. Nous reconnaissons la contribution des peuples autochtones dans l’établissement du parc, de la province et du Canada, et nous y rendons hommage.
  • Les rénovations qui ont été faites au centre d’accueil améliorent les services offerts pour bien des visiteurs. Dans le cadre des travaux, nous avons installé un nouveau système de chauffage, de ventilation et de conditionnement de l’air, apporté des améliorations à l’enveloppe du bâtiment, remplacé le toit, refait la finition des planchers et ajouté quatre salles de bain modernes et inclusives, une aire de réception, une boutique ainsi qu’une terrasse et une pergola extérieures pour pouvoir profiter des jardins avoisinants. Le centre d’accueil sera maintenant ouvert toute l’année et pourra être loué pour des réunions, des activités spéciales ou des rassemblements privés ; on y trouve aussi une cuisine et un comptoir de service (service d’alimentation).
  • Le lotissement urbain de Wasagaming compte cinq bornes de recharge pour véhicules électriques. Elles se trouvent dans le stationnement principal et dans le petit stationnement en face du centre d’accueil.
  • L’application Parcs Canada simplifie encore plus la planification d’un voyage pour les personnes qui visitent pour la première fois les sites de Parcs Canada partout au pays. Les visiteurs peuvent désormais trouver un contenu « Initiation au camping » dans l’application et obtenir de l’information sur le matériel de camping adéquat, des conseils et des recettes. Les visiteurs peuvent même planifier l’itinéraire complet de leur voyage et créer un aide-mémoire pour le camping.

Liens connexes

SOURCE Parcs Canada

Wellcome s’associe à la star YouTube du domino pour aider à vaincre la COVID-19

0
Domino artist and YouTube influencer Lily Hevesh (@Hevesh5) with her latest creation. Launched to support the call for fairer vaccine distribution worldwide, in collaboration with global charitable foundation Wellcome and partners UNICEF & GAVI. Watch the dominoes topple at https://www.youtube.com/watch?v=ugbX9uF6-x0
Domino artist and YouTube influencer Lily Hevesh (@Hevesh5) with her latest creation. Launched to support the call for fairer vaccine distribution worldwide, in collaboration with global charitable foundation Wellcome and partners UNICEF and GAVI. Watch the dominoes topple at https://www.youtube.com/watch?v=ugbX9uF6-x0

La vidéo de 90 secondes comprend trois spirales composées de 7 500 dominos et a nécessité six jours de planification, de création et de tournage. Elle a été diffusée auprès des 3,2 millions d’abonnés de la star de YouTube aujourd’hui https://www.youtube.com/watch?v=ugbX9uF6-x0.

L’œuvre d’art créative utilise des dominos pour visualiser le rôle des vaccins dans la lutte contre le virus et expliquer pourquoi un accès mondial équitable est nécessaire pour mettre fin à la pandémie. Plusieurs modèles se renversent pour représenter la transmission du virus et des dominos fixes « vaccinés » sont introduits dans l’œuvre, contribuant à briser les chaînes d’infection et à réduire la propagation du virus – ou, dans ce cas, à faire tomber moins de dominos. L’œuvre montre l’impact que peuvent avoir les variants si on laisse le virus se développer dans des régions du monde qui n’ont pas accès aux vaccins, renforçant ainsi le message selon lequel chaque pays est vulnérable si ne serait-ce que quelques-uns sont laissés pour compte ou n’ont pas accès aux vaccins qui sauvent des vies.

Dans le passé, Lily a créé des vidéos de domino pour des entreprises comme Google et The Late Show with James Corden. Ses vidéos ont totalisé plus d’un milliard de vues sur les médias sociaux.

Anna Mouser, responsable de la politique et du plaidoyer pour les vaccins au sein de Wellcome, a déclaré : « Nous nous sommes engagés à trouver de nouveaux moyens de faire comprendre à quel point il est essentiel que tous les pays aient un accès équitable aux vaccins. Nous demandons aux dirigeants mondiaux, en particulier au G7, de s’engager immédiatement à partager les doses de vaccin par le biais de COVAX et de fournir un soutien financier continu aux initiatives. »

Lily Hevesh a commenté : « Le public a dû absorber beaucoup de nouvelles informations sur les vaccins depuis plus d’un an maintenant, il est donc vraiment important de trouver des moyens différents et créatifs de communiquer des messages qui restent vraiment importants. Parfois, nous devons divertir pour éduquer, et j’espère que mon film y parviendra. »

Une boîte à outils contenant des informations rapides et simples, couvrant les aspects clés des vaccins COVID-19, est disponible ici : http://wellcome.org/covid-19vaccines.

Le hub est également disponible en allemand : https://wellcome.org/covid-19impfstoffe.

Artmarket.com : Les artistes femmes ne pèsent encore que 8% du Marché de l’Art ! Artprice annonce l’heure du changement

0
Collective work - Portrait of Frida Kahlo © thierry Ehrmann 2020. Courtesy The Abode of Chaos
Collective work - Portrait of Frida Kahlo © thierry Ehrmann 2020. Courtesy The Abode of Chaos

PARIS, 27 avril 2021 /PRNewswire/ — La Maison de Ventes Sotheby’s propose d’offrir une nouvelle visibilité aux artistes femmes sur le Marché de l’Art avec une session online intitulée (Women) artists, du 20 au 27 mai 2021. Pourtant, certains voient dans cette initiative une forme de ségrégation : (Women) artists, qui veut célébrer 400 ans de création artistique, risque de mettre en quelque sorte les artistes femmes à part, ou pire encore de réduire leur place dans l’Histoire de l’Art à une simple « contribution ».

« Le poids des femmes a doublé en 20 ans, passant de 4% à 8% du produit de ventes mondial aux enchères » relève thierry Ehrmann, Président et Fondateur d’Artmarket.com et de son département Artprice. « Toutefois, il reste encore beaucoup trop faible au regard du nombre de femmes qui sont en vérité des artistes majeures : Artemisia Gentileschi, Frida Kahlo, Cindy Sherman… Une session de ventes dédiée à la gent féminine aurait au moins mérité une grande session live du soir 

Artprice saisit cette occasion pour revenir sur quatre artistes majeurs, qui sont aussi des femmes.

Hilma Af Klint (1862-1944), précurseur de l’abstraction

Si aucune oeuvre « abstraite » d’Hilma Af Klint n’a été vendue aux enchères (pour la bonne raison qu’elles appartiennent toutes à sa fondation), cette artiste préfigure le rôle fondamental des femmes dans l’un des mouvements clé du 20ème siècle. Nombreuses sont celles qui connaîtront des résultats époustouflants en salles de ventes :

Artiste – Record personnel
Joan Mitchell : 16,6 m$
Lee Krasner : 11,6 m$
Helen Frankentalher : 7,9 m$
Cecily Brown : 6,8 m$

Yayoi Kusama (1929-), la plus performante

Sans atteindre les sommets de Georgia O’Keeffe (44,4 m$) ou de Louise Bourgeois (32 m$), la japonaise Yayoi Kusama est l’artiste femme la plus performante du Marché de l’Art, grâce à une production foisonnante, échangée aux quatre coins de la planète. Avec 617 lots vendus aux enchères en 2020 pour un total de 67 m$, Kusama se classe 20ème dans le grand classement Artprice (toutes périodes de création confondues), devant Tamara de Lempicka, 33ème.

Le fait que l’artiste femme la plus performante de l’histoire soit une artiste vivante présage un changement fondamental qui se confirme, avec les générations suivantes.

Jenny Saville (1970-), la plus recherchée

Un show tous les deux ans en moyenne à la galerie Gagosian et une peinture vendue aux enchères par année : le marché de Jenny Saville entretient une forme de rareté qui sied parfaitement à son art. À la fois classique et brutale, sa peinture a pu être comparée à celle de Rubens ou de Lucien Freud, mais l’artiste anglaise crée une œuvre des plus originales sur la scène contemporaine. Jenny Saville a entre autres été associée au mouvement des Young British Artists, aux côtés de Tracey Emin, Sarah Lucas et Rachel Whiteread.

Njideka Akunyili Crosby (1983-), la plus prometteuse

Ses peintures ont affolé les enchères en 2017 et 2018, avant de disparaître des salles de ventes. Cependant, la jeune artiste d’origine nigériane n’a jamais été aussi populaire depuis lors. Nommée en 2019 dans le TIME 100 Next comme l’une des personnalités les plus influentes de la planète, elle a également rejoint la prestigieuse galerie de David Zwirner. Celui-ci a joint ses efforts à ceux de Victoria Miro pour s’assurer que le succès de Crosby ne sera pas dépassé par l’engouement du Marché.

Crosby se positionne au centre d’une constellation d’artistes femmes de moins de 50 ans et d’origine africaine, qui révolutionnent le genre du portrait, notamment en utilisant des techniques de collage.

Images :

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2021/04/1-Artmarket-Frida-Kahlo-La-Demeure-du-Chaos.png]

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2021/04/2-Artmarket-Artprice-emergence-constellation-female-artists.png]

Copyright 1987-2021 thierry Ehrmann www.artprice.com – www.artmarket.com

Le département d’économétrie d’Artprice répond à toutes vos questions relatives aux statistiques et analyses personnalisées : [email protected]

En savoir plus sur nos services avec l’artiste en démonstration gratuite :  https://fr.artprice.com/demo

Nos services : https://fr.artprice.com/subscription

A propos d’Artmarket.com :

Artmarket.com est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Découvrir Artmarket avec son département Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artmarket avec son département Artprice furent fondées en 1997 par thierry Ehrmann, son PDG. Elles sont contrôlées par Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s Who In France© :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/10/biographie_oct2019_WhosWho_thierryEhrmann.pdf

Artmarket est l’acteur global du Marché de l’Art avec entre autres son département Artprice qui est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 770 000 Artistes.

Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 180 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentés par ses historiens.

Artmarket avec son département Artprice, enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6 300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7 200 titres de presse dans le monde. Artmarket.com met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artmarket avec son département Artprice, possède le label étatique « Entreprise Innovante » décerné par la Banque Publique d’Investissement (BPI), pour la deuxième fois en novembre 2018.

Le Rapport Annuel du Marché de l’Art mondial 2020 publié en mars 2021 par Artprice by Artmarket :   https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2020 

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2020 :  https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2020

Sommaire des communiqués d’Artmarket avec son département Artprice :  http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artmarket et son département Artprice sur Facebook et Twitter :

https://fr-fr.facebook.com/artpricedotcom/ (5 millions d’abonnés)

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artmarket et son département Artprice : https://fr.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 (4,4 millions d’abonnés)

L’Obs – Le Musée du Futur : https://youtu.be/29LXBPJrs-o

Amouage entreprend un voyage libérateur dans un monde « Boundless » (« sans limites ») avec un « Material » (« support ») intangible

0
Amouage Boundless Material
Amouage Boundless Material

MASCATE, Oman, 3 mai 2021 /PRNewswire/ — Un voyage à travers un kaléidoscope sensoriel. Amouage a dévoilé ses dernières créations : Boundless et Material. Ensemble, ils vous plongent dans une fantaisie synesthésique, traduisant en parfums la joie d’une humanité goûtant sa libération et s’éveillant à la nouveauté d’une existence pure, débarrassée de tout préjugé, de toute discrimination.

Réalisés d’une main de maître par les parfumeurs Karine Vinchon-Spehner et Cécile Zarokian sous la direction créative de Renaud Salmon, Boundless et Material incarnent la puissance de la libération. « Boundless et Material sont des créations boisées-épicées-ambrées traditionnelles, qui rappellent mes premiers souvenirs olfactifs, remontant à une époque une vie plus légère nous procurait des plaisirs simples pour façonner notre bonheur », explique Salmon. « Ils offrent à nos sens des parfums où les matières naturelles brillent avec une pureté et une abondance rares pour faire écho à l’énergie de la Libération, porteuse de vie. »

Boundless est une explosion de joie, une euphorie fugace, traduisant la tension verticale qui anime ceux qui veulent tenir dans leurs mains toute l’immensité du monde. Cette énergie ardente et vivace rappelle la lumière du soleil rebondissant sur les feuilles humides d’une jungle épaisse, ses rayons filtrés par une canopée fleurie puis frôlant des arbres à l’écorce arc-en-ciel avant de disparaître parmi les branches noueuses et embrumées.

Dans Boundless, ce sacre du printemps prend vie à travers un ballet d’épices, claires et nettes, qui dansent à l’ombre d’arbres sombres et profonds. Un contraste saisissant de feuilles de cannelle chaudes et d’orange sanguine exaltante, relayé par la vibrance fruitée du gingembre, fait place à un cœur où brillent des résinoïdes de myrrhe et des feuilles de tabac craquantes, tour à tour amères et mielleuses, tandis qu’ici et là jaillit une cardamome camphrée, sa morsure froide s’accrochant aux accents piquants de l’huile de papyrus avant de s’estomper dans la brume moelleuse d’un rare et soyeux extrait CO2 de vanille de Madagascar. Derrière un voile de mousse de chêne, les baumes diffusent leur chaleur feutrée et collante -l’encens, l’élémi et le bois de gaïac fumé- leur cire soulignant celle d’une absolue de vanille Bourbon encore plus sombre, plus dense et liquoreuse : le véritable joyau de la jungle.

Material est un paradoxe : par sa matérialité, il évoque l’immatérialité, nous apprenant à regarder au-delà des apparences et à réaliser que ce qui importe est souvent invisible. Une expérience semblable à celle de se tenir dans un bosquet et de discerner dans l’ombre étouffante et mouvante, une multitude de textures et de teintes de bois, de feuilles et d’écorces, qui ne forment ensemble plus qu’un.

Material est plus qu’une simple étude sur la vanille : c’est une vanille sauvage et déchaînée. L’ouverture brille sous un nimbe angélique d’encens et d’élémi qui s’élèvent ensemble en volutes lumineuses, leur zeste hespéridé transformant l’absolue de vanille en un baume sacré. D’un son clair et doré, ils annoncent l’entrée du benjoin, cinnamique et cinabre, sa chaleur se perdant dans celle de la fève tonka qui recouvre comme d’un voile une vanille aux accents de tiaré – avant qu’elle ne bascule dans la ténèbre d’un bûcher crépitant de bois secs. Le ronronnement ambré du labdanum, l’humidité cacaotée du patchouli et la puissance animale de l’oud soulignent le côté obscur de leur Reine, mais la lumière l’emporte toujours grâce à la pulpe abricotée et miellée d’une fleur d’osmanthus détrempée de muscs blancs, concluant le finale et asseyant la vanille sur un trône céleste.

Boundless et Material sont disponibles dans l’ensemble des boutiques et distributeurs Amouage du monde entier et peuvent être achetés en ligne surwww.amouage.com.

Photo : https://mma.prnewswire.com/media/1498627/Amouage_Boundless_Material.jpgrt

SOURCE Amouage

Status Jet développe ses activités en Europe

0
Status Jet launches new private jet charter office in Paris, France.
Status Jet launches new private jet charter office in Paris, France.

PARIS, 4 mai 2021 /PRNewswire/ — STATUS JET LLC, une société américaine de courtage d’affrètement de jets qui fournit également des services de conseil en matière de vente et d’acquisition d’avions, a le plaisir d’annoncer l’ouverture officielle de son nouveau bureau parisien au cœur du 1er arrondissement.

Depuis sa création en 2014, Status Jet a développé une équipe de professionnels expérimentés qui apportent avec eux des années d’expérience dans les secteurs de l’aéronautique et des services de luxe. Avec une mission déclarée de fournir le plus haut niveau de satisfaction des clients, Status Jet a développé une réputation pour offrir aux clients des expériences uniques et personnalisées, en mettant également l’accent sur la sécurité.

Comme Paris est le contre des voyages en jet d’affaires en Europe, il a été facile pour les dirigeants de la société de choisir la Ville Lumière comme base de leurs opérations européennes. Avec un bureau situé dans la rue de Saint Honoré, la rue commerciale la plus célèbre de Paris, il est évident que l’objectif de la société est d’attirer une clientèle mondiale tout en faisant de Status Jet un synonyme de luxe.

Le bureau parisien sera le centre européen de vente et de gestion de projets pour Status Jet. « Nous fournirons des services de conseil en matière de vente et d’acquisition d’avions », explique le président David Gerard Henry, « et continuerons à organiser des vols charter en Europe, aux États-Unis et dans d’autres pays. Notre bureau parisien est spécifiquement et uniquement conçu pour répondre aux besoins de vente, de gestion de projet et d’assistance de nos clients européens. »

Status Jet a également le plaisir d’annoncer que M. Julian Barera a rejoint son équipe en tant que représentant officiel à Paris. Outre son expérience considérable dans le domaine de l’aviation, M. Barera parle couramment le français, l’espagnol, l’anglais et l’italien, et a une bonne connaissance de l’allemand. Les parties intéressées sont invitées à contacter directement Julian Barera par e-mail à [email protected] ou en appelant le +33 (0)9 80 80 29 92.

Photo – https://mma.prnewswire.com/media/1502601/Paris_France_Status_Jet.jpgrt

Liens connexes

www.statusjet.com

Fabriqué au Portugal : Des entreprises centenaires mettent en avant l’offre portugaise

0
Tradição e inovação @AICEP 2021
Tradição e inovação @AICEP 2021

LISBON, Portugal, 5 mai 2021 /PRNewswire/ — La richesse et le caractère unique des entreprises portugaises centenaires sont l’un des slogans de la campagne MADE IN PORTUGAL naturally, soutenue par l’Agence pour l’Investissement et le Commerce Extérieur du Portugal (AICEP) visant à promouvoir l’offre d’excellence dans les secteurs de la maison et des matériaux de construction.

Au Portugal, il y a plus de 200 entreprises qui ont plus de 100 ans. La plupart d’entre elles sont des entreprises familiales, qui préservent le savoir-faire, mais investissent également dans l’innovation et l’excellence productive. Ces facteurs concurrentiels caractérisent la marque MADE IN PORTUGAL naturally.

« Avec de nombreuses entreprises centenaires, le Portugal est un pays qui, en plus de sa tradition et de son expérience, a une vision de l’avenir qui s’appuie sur l’audace des nouvelles générations, qui contribuent à la reconnaissance d’un pays où le design et l’innovation prennent une importance particulière, ainsi qu’à une évolution où la recherche et le développement de nouveaux processus et méthodes sont fondamentaux », déclare Luís Castro Henriques, PDG de l’AICEP.

L’excellence portugaise est connue et appréciée par de nombreux créateurs, architectes et designers internationaux, qui recherchent au Portugal l’authenticité, le savoir-faire et la qualité.

Sampedro (1921), une marque de confiance sur les marchés internationaux du textile de maison, qui produit du linge de lit, de maison et de bain.

Herdmar (1911) est l’un des plus grands producteurs de couverts de table au monde, qui met l’accent sur une philosophie de design démocratique, où les couverts sont un complément en vogue pour l’art de la table.

ACH Brito (1918), entreprise de savons et de parfums, allie la tradition et l’élégance du passé avec le meilleur de la technologie moderne.

Vasicol (1900), un producteur de céramique qui a maintenu sa croissance grâce à un investissement continu dans l’innovation et le design.

La capacité technologique et une longue expérience caractérisent l’offre de A Metalúrgica (1826), fabricant de produits de boulangerie et de pâtisserie.

Spécialiste du mobilier d’hôtellerie, Adico (1920) est une entreprise familiale axée sur le design portugais.

L’innovation, la technologie et le design différencient les produits de salle de bains et de cuisine (robinetterie et appareils sanitaires) Cifial (1904) qui sont reconnus internationalement pour leur qualité.

CIN (1917) est le plus grand fabricant ibérique et l’un des principaux fabricants européens de peintures et de vernis. Son leadership est le fruit de son expérience, de son savoir-faire, de son innovation et de son engagement en faveur de la durabilité.

Plus d’informations sur www.portugalnaturally.pt.

AICEP – Agence pour l’Investissement et le Commerce Extérieur du Portugal est l’entité publique qui favorise l’investissement productif, l’augmentation des exportations et l’internationalisation des entreprises et de l’économie portugaises, grâce à ses bureaux au Portugal et à son réseau de délégations dans plus de 50 pays.

Photo – https://mma.prnewswire.com/media/1503300/Made_In_Portugal.jpgrt

SOURCE Made in Portugal

Première vente dédiée à l’âge d’or de l’art moderne vietnamien chez Sotheby’s à Paris | En ligne du 19 au 28 avril

0
LE PHO, Nature morte aux artichauts, vers 1956
LE PHO, Nature morte aux artichauts, vers 1956

Après Hong Kong en 2020, Sotheby’s propose à Paris près de 35 lots issus de ce courant de l’art moderne, fruit de l’union entre les traditions asiatiques et l’avant-garde européenne. Vente en ligne du 19 au 28 avril

Paris le 13 avril : Du 19 au 28 avril prochain, Sotheby’s propose exclusivement en ligne une vente consacrée à l’âge d’or de l’art moderne vietnamien, qui s’étend sur une période de quinze ans débutant en 1930 avec la création de l’École des Beaux-Arts d’Indochine à Hanoï. Après une première édition à Hong Kong en décembre 2020, c’est à Paris que se tiendra pour la première fois chez Sotheby’s des œuvres de ces artistes au confluent des canons asiatiques et des mouvements d’avant-garde européens.

Les artistes de l’École des Beaux-Arts d’Indochine ont assimilé et réinterprété les techniques et les médiums européens, notamment la peinture à l’huile. Ils ont introduit le travail au pinceau à leur technique traditionnelle, le dessin d’après nature, la peinture en plein air, pour exprimer des sujets asiatiques classiques, créant ainsi un nouveau courant de l’art moderne. Certains d’entre eux, à l’instar de Le Pho, présent dans la vente avec Nature morte aux artichautsune gouache sur soievers 1956 (Estimation : 40,000 -60 000€),  se rendront à Paris où ils pourront étudier de près les grands maîtres modernes européens.

La plupart des œuvres de la vente sont en laque, technique artistique vietnamienne par excellence. A partir des années 1940, les artistes de l’École des Beaux-Arts d’Indochine ont progressivement commencé à se détacher du style européen pour forger leur propre vocabulaire artistique, tout en s’appuyant sur leurs techniques artistiques traditionnelles. Cette nouvelle vision a révolutionné leurs compositions donnant lieu à de magnifiques paysages et scènes de villages du Vietnam contemporain, ainsi qu’à de subtiles réinterprétations de motifs traditionnels tels que les cerfs, les poissons rouges, les personnages et les fleurs. Cerfs et Biches dans la forêt de Ngo Manh Quynh, vers 1941-1942, inédite sur le marché, qui reprend un de ces sujets, est ainsi un émouvant cadeau de mariage, offert par les parents du marié. Il a été conservé dans la même famille depuis la cérémonie en la cathédrale de Hanoi en 1941 (Estimation :  20,000 – 30,000€).

Ces dernières années, l’art moderne vietnamien attire de plus en plus l’attention du marché, et des collectionneurs internationaux. Sotheby’s a d’ailleurs largement contribué à développer la reconnaissance de certains des plus grands artistes du pays, en portant les joyaux de l’art vietnamien à l’attention du monde entier depuis Hong Kong et maintenant Paris.

Veuillez trouver ci-joint le communiqué de presse détaillé, des images sont disponibles sur demande.